Une vie en Égypte

Périchon-Bey et sa collection

Limoges, Musée des Beaux-Arts de Limoges
dal 25 Novembre 2023 al 10 Marzo 2024

The exhibition

Le musée des Beaux-Arts de Limoges accueillera l'exposition : Une vie en Egypte. Périchon-Bey et sa collection dans la salle d’exposition temporaire, du 25 novembre 2023 au 10 mars 2024. Cette exposition inédite retracera la vie et les découvertes de Périchon-Bey.

Pour l’occasion, l’équipe du musée s’est associée à deux commissaires scientifiques : Thomas Duranteau, historien qui vient d’aboutir une recherche conséquente sur Jean-André Périchon par la publication d’une biographie et Gaëlle Tallet, égyptologue et professeur à l’Université Paris I panthéon-Sorbonne.
L'exposition invite le visiteur à suivre Jean-André Périchon en Egypte à la fin du XIXe siècle et à comprendre comment il a constitué l’immense collection dont la moitié est entrée au musée après sa mort en 1931. Pour la première fois, historiens et égyptologues ont étudié l’ensemble des œuvres du musée permettant au visiteur de mieux comprendre cette collection unique.
Le parcours présentera les œuvres phares de la collection mais aussi de nombreuses œuvres inédites provenant d’institutions publiques (musées royaux d’art et d’histoire de Bruxelles, musée du Louvre...), de collections privées et des réserves du musée.

En savoir plus

The catalogue

Fleuron du musée des Beaux-Arts de Limoges, la collection d’antiquités égyptiennes a été réunie par Jean-André Périchon (1860-1929). Ingénieur, directeur d’une sucrerie en Moyenne-Égypte, Périchon–Bey par l’action du khédive – rassemble pendant les vingt-deux ans qu’il passe sur les rives du Nil près de 4 000 objets, dont la moitié sera donnée au musée en 1931.
Le présent ouvrage est la première étude de cette ample collection et permet de découvrir nombre d’œuvres inédites, aujourd’hui chez des propriétaires privés. Spécialistes et chercheurs font émerger les spécificités d’une collection cohérente, porte ouverte sur une région d’Égypte encore méconnue. Au-delà, l’ouvrage dessine le portrait d’un homme passionné et attachant qui accompagne une égyptologie encore en construction.