Peindre à Lyon au XVIe siècle

  • Series Biblioteca d'arte, 44
  • Edited by Frédéric Elsig
  • Binding Paperback with flaps
  • Size 17 x 24 cm
  • Pages 192
  • Illustrations 100 illustrations en couleur et n/b
  • Language French
  • Year 2014
  • ISBN 9788836627684
  • Price € 20,00  € 19,00
Add to cart Add to cart Add to cart
Abstract

La peinture produite à Lyon au XVIe siècle a presque entièrement disparu suite à l’iconoclasme et aux changements successifs de goût. Ce livre se propose d’en reconstituer certains aspects, en expérimentant de nouvelles pistes de recherche.
Il s’organise en deux parties. La première, focalisée sur les règnes de Louis XII et de François Ier, met en évidence la permanence d’un courant septentrional qui importe un italianisme flamand (le Maître JG) avant que ne s’imposent, au début des années 1540, des présences italiennes (Giovanni Capassini).
La seconde, concentrée sur les règnes de Henri II et de ses fils, analyse le renouveau culturel qui, importé de Paris et véhiculé par le réseau des éditeurs-imprimeurs, s’exprime d’abord par une vague de « cousinisme » (Pierre Eskrich, Bernard Salomon) puis par un langage plus sec (Jean Perrissin). Un épilogue enfin retrace l’ensemble de la période à travers le genre du portrait, représenté par Jean Perréal, Corneille de Lyon et Etienne Martellange.

Sommaire

Avant-propos

Introduction

I. Au temps de Louis XII et de François Ier

Se rendre à Lyon. Les Etats de Savoie et la région lyonnaise entre XVe et XVIe siècles
Stefano de Bosio

De Guichard de Pavie à Frédéric de Saint-Séverin, les commanditaires italiens et les peintres de Lyon autour de 1500
Tania Lévy

Remarques sur le Maître JG
Frédéric Elsig

II. Au temps de Henri II et de Catherine de Médicis

De la diversité des activités d’un peintre à Lyon au XVIe siècle : les cas de Bernard Salomon et Pierre Eskrich (vers 1540-vers 1580)
Vanessa Selbach

Sur quelques dessins attribués à des graveurs actifs à Lyon au XVIe siècle : Bernard Salomon, Pierre Eskrich, Georges Reverdy et Pierre Woeiriot
Dominique Cordellier

L’escarcelle et le cœur du bon chrestien : une nouvelle pièce d’orfèvrerie de Pierre Woeiriot (1532-1599)
Thomas Mentrel

Les Guerres de religion en images : le De tristibus Galliae et Jean Perrissin
Sara Petrella

Epilogue : portraits lyonnais

L’hommage de Jean Perréal à son ami l’humaniste Pierre Sala
Luisa Nieddu

Les portraits de Corneille de Lyon : art de cour ou projet démocratique ?
Philippe Bordes

Planches couleur
Bibliographie succincte
Index